Post by F. Guillemot on 2018-06-11 10:05:30

© AFP/Thanh NGUYEN

Pham Quoc Cong vit avec six membres de sa famille dans une chambre de 2m2 à Ho Chi Minh-ville, l'ex-Saïgon. Le prix à payer pour rester dans le centre-ville d'une de ces villes asiatiques où l'immobilier flambe.

Cet ouvrier du bâtiment vit dans une pièce encombrée de jouets d'enfants, d'un frigo et de lits superposés.

Lui même dort souvent à l'extérieur, sur un transat. "C'est très difficile de trouver un endroit sec pendant la saison des pluies", explique cet homme de 49 ans qui vit ici depuis 1975.

A Ho-Chi-Minh-ville, la capitale économique vietnamienne, le prix des terrains est monté à près de 18.000 euros le m2, repoussant aux périphéries de la ville les plus modestes.

"Mais nous sommes habitués à ce quartier. Si on part ailleurs, on ne pourra plus faire d'affaires", explique Cong, dont les soeurs et la nièce, qui vivent toutes avec lui, sont marchandes ambulantes dans le quartier.

Lire la suite : Capital (24/05/2018)

0 commentary  |  tag:  |  rating: *****  |  print
© 2012-2015 IAO - Projet Director: Laurent Gédéon & François Guillemot
Site created by Gérald Foliot - Hosted by TGIR Huma-num
The site is part of the Virtual Cities Project: Beijing - Hankou - Saigon - Shanghai - Suzhou - Tianjin - Zhejiang

Page rendering in 0.008s