Bienvenue à Saigon / HCM-Ville --- Welcome to Saigon / HCM City

Chào mừng bạn đến với Sài Gòn / Thành phố Hồ Chí Minh

 

EFEO : Conférence de Mme Tôn Nu Quynh Trân

"Le développement de l’espace urbain de Sài Gòn de son origine à 1954"

À la fin du XVIIIe siècle, Sài Gòn s’impose comme le principal centre administratif et commercial du Sud du Vietnam avec en son cœur Chợ Lớn [littéralement « Le Grand marché »] qui draine les activités commerciales de toute la région Đồng Nai - Gia Định. Sous la dynastie de Nguyên [1802-1945], Sài Gòn et Chợ Lớn deviennent des pôles urbains densément peuplés et prospères grâce, notamment, à son port de commerce qui attire de nombreux capitaux et de la main-d’œuvre provenant de toute la région. En 1865, le plan d’urbanisation de Coffyn est mis en œuvre. Les prévisions de population passent alors de 500.000 à 600.000 personnes. Des voies ferrées pour la circulation de trains et tramways, sont construites à Sài Gòn – Chợ Lớn entre la fin du XIXe siècle et le début des années 1920, période durant laquelle Sài Gòn se dote d’un aéroport, Tân Sơn Nhất. Durant cette même période, des bâtiments architecturaux majeurs tels l’hôtel de ville, le théâtre municipal, la Poste … sont édifiés. En 1931, Sài Gòn et Chợ Lớn sont réunies en une seule et même ville. La fusion des dynamiques propres à chacune des deux villes entraine rapidement un fort développement des activités économiques et des échanges commerciaux (import-export). De 1945 à 1954, conséquence de la guerre, l’urbanisation forcée de Sài Gòn - Chợ Lớn s’accélère [la population fuyant les zones de combats pour se réfugier en ville] et ne permet pas un développement planifié et concerté de l’espace urbain et de ses composantes économiques, sociales et culturelles.

 

 

PARUTION : 

Marie Gibert-Flutre, Les envers de la métropolisation. Les ruelles de Hô Chi Minh Ville, Vietnam (CNRS éditions, 2020).

Tours, grands projets immobiliers, multiplication de shopping malls et nouvelles infrastructures de transport sont autant de symboles de la métropolisation accélérée de Hô Chi Minh Ville aujourd’hui. Cette métropole de près de 12 millions d’habitants est entrée dans « l’ère de la grande dimension », redéfinissant alors l’espace public de la cité, ses pratiques et ses conceptions.

Cependant, à rebours de sa progressive verticalisation, c’est le long de ruelles (hm) que vit 85 % de la population de la ville. Les ruelles demeurent la scène de l’ordinaire urbain. Une scène avec ses codes, ses rythmes propres et la diversité de ses acteurs. Outre la forme particulière que ces quartiers très denses impriment à la ville, les ruelles constituent des espaces vécus au sens fort. À l’interface entre le public et le privé, entre le collectif et l’individuel, une culture spatiale spécifique s’y développe, associant des activités extrêmement diverses et des lieux de sociabilité foisonnants. Les ruelles constituent alors autant de fenêtres ouvertes sur la petite mécanique métropolitaine vietnamienne du quotidien. Les mutations y sont moins spectaculaires – y compris au sens littéral de leur mise en spectacle –, mais tout aussi profondes et révélatrices des transformations de la société vietnamienne et de sa quête de « modernité » dans un pays au régime politique autoritaire.

Pour saisir le fonctionnement quotidien de ces « envers métropolitains », Marie Gibert-Flutre articule l’étude de leur morphologie et de leur gestion politique avec celle des pratiques sociales qui s’y déploient et des temporalités qui les structurent, à partir de l’étude de six quartiers de ruelles. Cette étude magistrale, à la croisée de la géographie, de l’anthropologie urbaine et de l’urbanisme, renouvelle et élargit en particulier la notion d’« espace public » – historiquement issue de la pensée urbaine occidentale – par sa confrontation avec le terrain vietnamien.

Cet ouvrage est tiré d’une thèse qui a reçu le Grand Prix de thèse sur la ville PUCA APERAU (2015) et le Prix de thèse du GIS Asie (2016).

Marie Gibert-Flutre est maître de conférences en géographie à l’université Paris Diderot et chercheuse au CESSMA (Centre d’Études en Sciences Sociales sur les Mondes Américains, Africains et Asiatiques)

 

★ ★ ★

 

 

 

_______________________________________________________________________

 

Exposition d'Archives : Empreinte de l'architecture française à Saigon - Ho Chi Minh-Ville

Source : TTLTQG II / nac2.gov.vn

_______________________________________________________________________

 

 

_______________________________________________________________________

 

Saigon-Cholon, au fil de l'eau (récit visuel de Laurent Gédéon)

 


Last update on Thursday 26 March 2020 (18:39) by  F. Guillemot

© 2012-2015 IAO - Projet Director: Laurent Gédéon & François Guillemot
Site created by Gérald Foliot - Hosted by TGIR Huma-num
The site is part of the Virtual Cities Project: Beijing - Hankou - Saigon - Shanghai - Suzhou - Tianjin - Zhejiang

Page rendering in 0.006s