131 documents
41/131 results        
Description
TitleGrand angle – La langue vietnamienne
AuthorConsulat de France à Hô Chi Minh-Ville
Date2017-06-20
Keywordsinfluences ; sinogrammes ; système quốc ngữ ; langue officielle
Text

Le berceau de la langue vietnamienne moderne se situe dans le delta du Fleuve rouge. D’abord fortement influencée par les langues indiennes et malayo-polynésiennes, elle subit de grands bouleversements lorsque le pays tombe sous la domination des royaumes chinois, au IIème siècle av. J.-C.

Le chữ nôm : emploi de sinogrammes

Près de 30 empereurs chinois ont exercé une autorité sur ce qui est aujourd’hui le Vietnam pendant plus de 1000 ans. Le chinois fut adopté dans la littérature, l’enseignement, les sciences, la politique et dans les milieux aristocratiques vietnamiens. Le peuple, lui, continua à parler la langue vernaculaire écrite en chữ nôm. Ce système d’écriture vietnamienne, caractérisé par l’utilisation de sinogrammes, resta en usage jusqu’au début du XXe siècle. Aujourd’hui, plus des deux tiers du vocabulaire de la langue vietnamienne témoignent d’une origine chinoise.

 

Le quốc ngữ : code écrit officiel de la langue vietnamienne

La langue vietnamienne retrouve son prestige après l’indépendance du pays en 939. Le XVIème siècle est l’une des périodes les plus fastes de la littérature vietnamienne. C’est à cette époque que furent composées quelques-unes des œuvres majeures du répertoire, notamment les poèmes de Ho Xuan Huong et le roman en vers Histoire de Kiêu de Nguyen Du. Après la prise de Saigon en 1859 et l’intégration du Vietnam à l’Indochine française, le vocabulaire français prend une place plus conséquente. En 1910, le système quốc ngữ, issu de l’alphabet latin, est déclaré code écrit officiel de la langue vietnamienne afin de faciliter l’exercice du pouvoir colonial. Ce code, qui repose sur un alphabet phonétique de 29 lettres, mis au point au XVIIe siècle par le missionnaire jésuite avignonnais Alexandre de Rhodes, reste encore aujourd’hui très majoritairement employé à l’écrit. La langue vietnamienne a peu évolué depuis le milieu du siècle dernier, quelques modifications furent néanmoins apportées au quốc ngữ dans les années 1950 et 1960 pour rendre compte d’un « parler vietnamien intermédiaire », qui combine les consonnes initiales du Sud et les voyelles et les consonnes finales du Nord.

Le vietnamien est aujourd’hui la langue officielle de la République socialiste du Vietnam. Il compte près de 112 millions de locuteurs dans le monde, au Vietnam et dans les communautés installées en Europe, en Amérique du Nord et en Australie principalement. Le vietnamien se distingue par ses 6 tons et ses 3 parlers régionaux : celui du Nord (Hanoï), celui du Sud (Ho Chi Minh-Ville) et celui du Centre (Huê) ; qui disposent d’une prononciation et d’un vocabulaire en partie propres.

 

Source : https://ho-chi-minh-ville.consulfrance.org/Grand-angle-La-langue-vietnamienne

41/131 results        
© 2012-2015 IAO - Projet Director: Laurent Gédéon & François Guillemot
Site created by Gérald Foliot - Hosted by TGIR Huma-num
The site is part of the Virtual Cities Project: Beijing - Hankou - Saigon - Shanghai - Suzhou - Tianjin - Zhejiang

Page rendering in 0.019s